Accueil            Bernard Dimey             L’association              On l’a fait              Liens              Contact      

Site de l’association Bernard Dimey • Nogent  (Haute-Marne)

EDITO


Un Festival non-stop...


Programmation non-stop de 9h00 ou 11h00 le matin à 2h00 le lendemain matin. L'accent a été mis sur la diversification avec l'introduction du slam et sur la jeunesse avec à l'ouverture du festival une création spéciale d'un groupe local de jeunes artistes (Ilan, le chanteur a à peine 17 ans). Des jeunes, des locaux, des valeurs sûres comme Yves JAMAIT ou JeHaN-Lionel SUAREZ, une création d'Emmanuel DEPOIX d'inédits de Dimey, la scène offerte à 65 scolaires de primaire pour des contes musicaux, 50 secondaires invités chaque soir, concerts dans les maisons de retraite, déambulation sur les marchés et dans les bistrots, restaurant ouvert à tous, scène ouverte en 3ème mi-temps à l'espace-bar, stand CDs et vinyles, librairie, conférences, film,  expos photos et pour clôturer 2 fois 2 concerts jeune public différents par JOFROI pour plus de 1000 enfants de maternelle et CE1-CE2... et... beaucoup de découvertes, de bonheur et de convivialité.

Venez, vous ne serez pas déçus, il reste quelques PASS qui permettent d’assister à tous les spectacles y compris la première soirée qui affiche déjà complet


Jean-Paul Dupont

Président

      Renseignements RESERVATIONS

                           06 70 49 84 05

                           06 88 78 90 05

                           03 25 32 53 83               

ou par courriel :

                festival.bernard.dimey@orange.fr

POur en savoir plus

sur le festival

c’est ici

Téléchargez le bulletin d’adhésion à l’Association Bernard Dimey

Adhésion Asso. Dimey_2018.pdf

C’ETAIT le festival 2018 

c’était le 31 mars Soirée Cabaret


Le p’tit crème

chante Gaston Couté

Gaston Couté - Sur la Grand'route

Par Le p’tit crème

Le p’tit crème

Cela fait un paquet d’années que ce groupe de la région orléanaise met en musique le poète : guitares, accordéon, mandoline et batterie… un coup de jeunesse sur des textes écrits avec justesse, impertinence et passion par un « gas qu’a vécu » entre la Commune et la première guerre mondiale. Des textes qui semblent ne pas avoir pris une seule ride. Des musiques qui balancent entre plusieurs univers. Ajoutez à cela un goût prononcé pour la chanson d’expression française. Des musiciens et amis qui prennent plaisir à nous faire (re)découvrir la verve et la force d’un poète épris d’amour, de liberté, de justice… Et s’il leur arrive de passer par quelques chanteurs épris eux aussi de cette liberté qui manque bien cruellement au monde, c’est pour tracer encore le sillon du poète.

http://www.ptitcreme.fr/

Gaston Couté,, poète...

Gaston Couté, né à Beaugency dans le Loiret le 23 septembre 1880, mort à Paris-10ᵉ le 28 juin 1911


À propos de Gaston Couté

Voici ce que Michel Herbert (La Chanson à Montmartre, La table ronde, 1967) a écrit à son sujet :

"Né à Beaugency en 1880, ayant passé sa première enfance dans le moulin paternel de Meung-sur-Loire, cette petite cité pleine du souvenir de François Villon, Gaston Couté était destiné par une famille ambitieuse à l'administration des Finances nationales. En conséquence, il fut confié au lycée d'Orléans, mais, rimant et rêvant d'autres succès, il partit pour Paris en 1898, avec cent francs en poche".

"Admis à réciter des vers à Al Tarlane, il délaissa bientôt ce cabaret, où il se produisait gratuitement, pour l'Âne Rouge dont le patron, plus généreux, lui allouait en guise de salaire un café-crème quotidien. On ne devine que trop que fut l'existence du pauvre déraciné réduit à cette maigre pitance, à laquelle s'ajoutaient parfois les alcools corrosifs offerts par d'aimables spectateurs. Il subsista ainsi, créant "Le champ de naviots", et tant d'œuvres d'une facture déjà puissante, cris de révolte d'une âme simple et droite se dressant face à la Société égoïste et veule pour laquelle "l'honneur quient [tient] dans l'carré d'papier d'un billet d'mille".

"Sincère dans ses propos comme dans ses œuvres, Gaston Couté distribuait avec beaucoup trop de générosité les vérités désagréables [...]

"Son indépendance, et aussi, hélas !, son intempérance, faisaient de [lui] un pensionnaire inconstant. C'est pourquoi il ne figura pas à la place d'honneur qui lui revenait sur les programmes de nos cabarets. Bast ! Il chantait et cela lui suffisait.

"Victime de l'alcoolisme, il mourut en 1911, à l'hôpital Lariboisière, laissant une œuvre admirable...

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/coute_gaston/coute_gaston.htm

Ce que Couté disait de lui-même

"C'est égal ! Si jamés je r'tourne
Un jour r'prend' l'air du pat'lin
Ousqu'à mon sujet les langu's tournent
Qu'ça en est comm' des rou's d'moulin,
Eh ben ! I' faura que j'leu dise
Aux gâs r'tirés ou établis
Qu'ont pataugé dans la bêtise,
La bassesse et la crapulerie
Coumm' des vrais cochons qui pataugent,
Faurâ qu' j'leu' dis' qu' j'ai pas mis l'nez
Dans la pâté' sal' de leu-z-auge...
Et qu'c'est pour ça qu'j'ai mal tourné !..."

Gaston Couté : "Le gas qui a mal tourné"

Télécharger Les fiches

de réservation


  FormaT Excel 



      


Format PDF

 

      LES 8 PECHES CAPITAUX

                            poèmes de Bernard DIMEY

                       par Jean-Claude DREYFUS

                        & Guillaume SAINT-JAMES Quartet                

          EXCEPTIONNEL !

             et c’est à NOGENT Haute-Marne

      le dimanche 23 septembre 2018 à 16h00



            TARIF UNIQUE 25 euros, placé


     pré-réservation 06 88 78 90 05 - 06 40 87 34 65


     ou par courriel festival.bernard.dimey@orange.fr


     règlement par chèque à :

                    association Bernard Dimey

                       BP 37 52800 NOGENT


joindre une enveloppe timbrée pour l’envoi des billets

 

essai