Accueil            Bernard Dimey             L’association              On l’a fait              Liens              Contact       Bernard_Dimey.htmlLassociation.htmlBandeau_on_la_fait.htmlLiens.htmlContacts.htmlhttp://livepage.apple.com/shapeimage_1_link_0shapeimage_1_link_1shapeimage_1_link_2shapeimage_1_link_3shapeimage_1_link_4shapeimage_1_link_5

Site de l’association Bernard Dimey • Nogent  (Haute-Marne)

La lettre du festival

c’est ici

EDITO


2018, un Festival non-stop  du 9 au 12 mai 


De locaux à internationaux, d’amateurs à professionnels, de jeunes à ‘’anciens’’, les artistes qui animeront le festival Bernard Dimey ont tous en commun leur attachement à la chanson francophone. Vous découvrirez sur le site le programme complet de cette 18e édition.

Cette année, l’association s’est attachée à offrir aux festivaliers des spectacles non-stop dès 11h, voire 9h pour les plus courageux, jusque tard dans la nuit avec la fameuse 3ème mi-temps, scène ouverte et de découvertes.

Il y aura du Dimey et du Leprest, des auteurs-compositeurs-interprètes, du slam, de la chanson parlée, des contes musicaux, des créations ‘’spécial festival Dimey’’, du cinéma. Beaucoup de belles surprises en perspective. Et, bien sûr, des stands de livres et de disques.

Régime de faveur pour les Nogentais avec des tarifs réduits sur les spectacles en après-midi, 30 enfants et 30 adolescents invités à chaque soirée, la scène de l’espace-bar offerte à 25 ‘’maternelles’’ et 40 ‘’CE1-CE2’’ , deux séances réservées aux scolaires le 14 mai et des concerts pour nos anciens dans les maisons de retraite.

Le restaurant du festival, ouvert midi et soir, sera comme d’habitude un lieu de convivialité et de rencontre entre artistes, techniciens, bénévoles et festivaliers.

La grille des tarifs a été ré-agencée pour tenir compte de la densité de l’offre de spectacles.

Vous trouverez sur le site une fiche de réservation avec calcul automatique à renvoyer avec votre règlement, les billets seront disponibles à l’ouverture du festival.

à noter que seuls les PASS sont placés.


Et en amont du Festival :

12 janvier : Présentation officielle du programme et ouverture des réservations.

10 février : Assemblée Générale de l’association à Nogent. Pensez à adhérer ou à renouveler votre adhésion.

31 mars : Le Festival hors les murs s’installe à Châteauvillain pour une soirée-cabaret avec le groupe ‘’le P’tit crème’’ qui chante Gaston Couté. Guitares, accordéon, mandoline et batterie… un coup de jeunesse musical sur des textes écrits avec justesse, impertinence et passion par un ‘’gas qu’a vécu’’ entre la Commune et la Première guerre mondiale.

5 avril : en partenariat avec la Médiathèque Bernard Dimey, soirée en chansons réservée aux Nogentais.

4 mai et 5 mai : déambulation en musique sur le marché de Langres et de Chaumont

Réservez vos dates (et vos places) dès maintenant,  venez goûter au Festival Bernard Dimey, sans retenue ni modération.

Une pensée particulière pour Barbara Weldens qui avait emporté les festivaliers en 2017 à Nogent.


Bons spectacles et à bientôt

Jean-Paul DUPONT

Renseignements :

Téléphone : 03 25 32 53 83

Site : www.festival-bernard-dimey.fr

Notez : le 10 février 2018

Assemblée Générale

de l’Association Bernard DIMEY

POur en savoir plus sur le festival

c’est ici

Téléchargez le bulletin d’adhésion à l’Association Bernard Dimey

Adhésion Asso. Dimey_2018.pdf


le festival 2018 

31 mars 2018•••



Le p’tit crème

chante Gaston Couté

Châteauvillain

Gaston Couté - Sur la Grand'route

Par Le p’tit crème

Le p’tit crème

Cela fait un paquet d’années que ce groupe de la région orléanaise met en musique le poète : guitares, accordéon, mandoline et batterie… un coup de jeunesse sur des textes écrits avec justesse, impertinence et passion par un « gas qu’a vécu » entre la Commune et la première guerre mondiale. Des textes qui semblent ne pas avoir pris une seule ride. Des musiques qui balancent entre plusieurs univers. Ajoutez à cela un goût prononcé pour la chanson d’expression française. Des musiciens et amis qui prennent plaisir à nous faire (re)découvrir la verve et la force d’un poète épris d’amour, de liberté, de justice… Et s’il leur arrive de passer par quelques chanteurs épris eux aussi de cette liberté qui manque bien cruellement au monde, c’est pour tracer encore le sillon du poète.

http://www.ptitcreme.fr/

Gaston Couté,, poète...

Gaston Couté, né à Beaugency dans le Loiret le 23 septembre 1880, mort à Paris-10ᵉ le 28 juin 1911


À propos de Gaston Couté

Voici ce que Michel Herbert (La Chanson à Montmartre, La table ronde, 1967) a écrit à son sujet :

"Né à Beaugency en 1880, ayant passé sa première enfance dans le moulin paternel de Meung-sur-Loire, cette petite cité pleine du souvenir de François Villon, Gaston Couté était destiné par une famille ambitieuse à l'administration des Finances nationales. En conséquence, il fut confié au lycée d'Orléans, mais, rimant et rêvant d'autres succès, il partit pour Paris en 1898, avec cent francs en poche".

"Admis à réciter des vers à Al Tarlane, il délaissa bientôt ce cabaret, où il se produisait gratuitement, pour l'Âne Rouge dont le patron, plus généreux, lui allouait en guise de salaire un café-crème quotidien. On ne devine que trop que fut l'existence du pauvre déraciné réduit à cette maigre pitance, à laquelle s'ajoutaient parfois les alcools corrosifs offerts par d'aimables spectateurs. Il subsista ainsi, créant "Le champ de naviots", et tant d'œuvres d'une facture déjà puissante, cris de révolte d'une âme simple et droite se dressant face à la Société égoïste et veule pour laquelle "l'honneur quient [tient] dans l'carré d'papier d'un billet d'mille".

"Sincère dans ses propos comme dans ses œuvres, Gaston Couté distribuait avec beaucoup trop de générosité les vérités désagréables [...]

"Son indépendance, et aussi, hélas !, son intempérance, faisaient de [lui] un pensionnaire inconstant. C'est pourquoi il ne figura pas à la place d'honneur qui lui revenait sur les programmes de nos cabarets. Bast ! Il chantait et cela lui suffisait.

"Victime de l'alcoolisme, il mourut en 1911, à l'hôpital Lariboisière, laissant une œuvre admirable...

http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/coute_gaston/coute_gaston.htm

Ce que Couté disait de lui-même

"C'est égal ! Si jamés je r'tourne
Un jour r'prend' l'air du pat'lin
Ousqu'à mon sujet les langu's tournent
Qu'ça en est comm' des rou's d'moulin,
Eh ben ! I' faura que j'leu dise
Aux gâs r'tirés ou établis
Qu'ont pataugé dans la bêtise,
La bassesse et la crapulerie
Coumm' des vrais cochons qui pataugent,
Faurâ qu' j'leu' dis' qu' j'ai pas mis l'nez
Dans la pâté' sal' de leu-z-auge...
Et qu'c'est pour ça qu'j'ai mal tourné !..."

Gaston Couté : "Le gas qui a mal tourné"

Télécharger Les fiches de réservation


      FormaT Excel          Format PDF


 

essai